5220

Marc et Anja ont fait mouche!

Au cours de cette expédition, moi-même, Marc Pollet, et Anja De Braekeleer étions responsables de l'inventaire des diptères (mouches) tandis que nos collègues s'occupaient d'autres invertébrés comme les papillons de jour et de nuit, les mollusques, les araignées, les abeilles et guêpes, les coléoptères, les punaises, les cafards et les libellules.

Notre spécialité à nous, une famille particulière de mouches : les Dolichopodidae, des mouches à longues pattes.

Afin de les échantillonner, nous avons installé des assiettes colorées au niveau de la surface du sol et les avons remplies d'une solution de formaline douce et de détergent pour réduire la tension superficielle. Les insectes volants, en particulier les mouches, sont attirés par la couleur du piège, nous avons donc utilisé différentes couleurs (bleu, blanc et jaune).  Après quatre jours de pose, 260 pièges étaient en service dans chacun des quatre sites de recherche. Nous les avons relevés quatre jour après.

Mise en place des pièges "assiettes" par Marc Mise en place des pièges "assiettes" par Marc © MNHN - A. De Braekeleer

Les pièges ont donné de très bons résultats, surtout dans la sapinière de Samulaghia et dans les pozzines de Castellu Ornuciu, en partie grâce aux très bonnes conditions météorologiques.

Les pozzines de Castellu Ornuciu © MNHN - M. Pollet Les pozzines de Castellu Ornuciu © MNHN - M. Pollet
Pièges assiettes posées près d'une rivière Pièges assiettes posées près d'une rivière © MNHN - M. Pollet
Pièges "assiettes" remplis de diptères Pièges "assiettes" remplis de diptères © MNHN - A. De Braekeleer

Nous avons aussi des techniques d'échantillonnage à vue en parallèle, et notamment des filets.

Echantillonnage à vue © MNHN - A. De Braekeleer Echantillonnage à vue © MNHN - A. De Braekeleer

Un gros travail de tri doit avoir lieu pour les diptères, qui ont été présents dans 150 des pièges relevés. Une fois triés par famille, ceux-ci seront envoyés à d’autres spécialistes européens pour identification (actuellement 22 experts identifiés, de 9 nationalités différentes).

Lots de diptères échantillonnés pendant l'expédition et à trier par famille Lots de diptères échantillonnés pendant l'expédition et à trier par famille © MNHN - M. Pollet

Pour l’instant, seuls des résultats préliminaires sont disponibles, mais ils sont très prometteurs ! Concernant les espèces de la famille dont nous sommes spécialistes et que nous avons déjà pu étudiée, nous avons pu identifier huit espèces de dolichopodes. Cinq n'ont jamais été recensées en Corse auparavant et l'une d'entre elles semble être nouvelle pour la science. C'est une espèce de Liancalus, un genre représenté seulement par deux autres espèces en Europe : Liancalus virens (Scopoli, 1763) et Liancalus glaucus Becker, 1908 probablement endémique à Madère.

Le fait que cette espèce n'ait jamais été découverte auparavant en Corse est certainement dû au fait que celle-ci vit confinée près des petites chutes d'eau et n'existe nulle part ailleurs. La dernière grande expédition consacrée à l’inventaire des diptères en Corse date de 1907 !

Localité typique de l'espèce probablement nouvelle de Liancalus Localité typique de l'espèce probablement nouvelle de Liancalus © MNHN - M. Pollet
Anja au laboratoire © MNHN - M. Pollet Anja au laboratoire © MNHN - M. Pollet

Marc Pollet et Anja De Braekeleer.