5232

Un vaste dispositif de piégeage entomologique dans l’Alta Rocca

Le volet terrestre 2019 comprend deux manips de terrain bien distinctes : une phase de collecte active par une équipe d’expert et un dispositif de piégeage intensif des insectes. Cette page est l’occasion d’aborder cet inventaire par piégeage.

Le dispositif est concentré sur une petite parcelle de chênaie et de maquis, vers 900 m d’altitude, entre les communes de Sorbollano et Serra-di-Scopamène.

Repérage d’avril 2019 qui a permis de déterminer le site d’étude dans la forêt communale de Serra-di-Scopamène   © MNHN - J. Touroult Repérage d’avril 2019 qui a permis de déterminer le site d’étude dans la forêt communale de Serra-di-Scopamène © MNHN - J. Touroult

Une petite équipe composé d’Eddy Poirier, Rémy Poncet et du coordinateur de l’opération, Julien Touroult, a commencé l’installation du dispositif le 6 juin 2019, avec l’aide précieuse des éco-gardes et de la mairie de Serra di Scopamène. L’ensemble des pièges a été lancé le 14 juin.

Installation des pièges d’interception Polytrap, avec un comparatif selon la couleur du cone © MNHN - J. Touroult Installation des pièges d’interception Polytrap, avec un comparatif selon la couleur du cone © MNHN - J. Touroult
Installation d’un piège Malaise en sous-bois  © MNHN - J. Touroult Installation d’un piège Malaise en sous-bois © MNHN - J. Touroult

Répartis sur 5 placettes et concentré dans une dizaine d’hectares de forêt/maquis, ce sont 85 pièges qui ont été installés :

  • 10 tentes Malaises
  • 25 Pièges d’interception Polytrap (canopée et sous-étage)
  • 10 piège de type Funnel trap (canopée)
  • 20 piège Barber au sol
  • 20 pièges aériens appâtés.
Piège Lindgren funnel trap. Ce piège mime une forme de tronc d’arbre © MNHN - J. Touroult Piège Lindgren funnel trap. Ce piège mime une forme de tronc d’arbre © MNHN - J. Touroult

Cette densité de pièges est certainement la plus importante jamais déployée sur un même site en Corse. S’y ajoute plusieurs innovations : des cones de Polytrap peints en jaune, des phéromones fournies par l’INRA, des tests de couleurs pour les Funnels trap.

Saisie et codage des stations et pièges sur le terrain, avec l’outil Carnat jpg © MNHN - J. Touroult Saisie et codage des stations et pièges sur le terrain, avec l’outil Carnat jpg © MNHN - J. Touroult

Lors de la mission, le 27 juin, nous avons assuré la première relève, avec l’appui des éco-gardes, de l’ONF et de la commune de Serra-di-Scopamène. En première impression, les pièges d’interception ont bien fonctionné malgré l’accumulation de feuilles de chêne vert. Les pièges au sol ont souffert : seuls la moitié était intact, le reste avec été détruit par les sangliers/cochons.

De l’art de bien positionner un piège Barber, gobelet dans le sol recouvert d’une pierre  © MNHN - J. Touroult De l’art de bien positionner un piège Barber, gobelet dans le sol recouvert d’une pierre © MNHN - J. Touroult
Piège Barber avec un Carabidae  © MNHN - J. Touroult Piège Barber avec un Carabidae © MNHN - J. Touroult
Le piège Barber après passage d’un sanglier : la pierre n’a pas suffi  © MNHN - J. Touroult Le piège Barber après passage d’un sanglier : la pierre n’a pas suffi © MNHN - J. Touroult

L’ensemble des pièges d’interception va fonctionner jusqu’à fin juillet, avec des relèves assurées par les éco-gardes de l’Alta-Rocca. Le dispositif sera ensuite restreint à 6 pièges (2 Malaise, 2 Polytrap, 2 Funnel trap) qui resteront une année entière afin d’étudier la saisonnalité des cortèges d’insectes. Il faudra attendre le tri des échantillons pour exploiter les résultats du dispositif.

Ce dispositif combine deux objectifs : 1) l’étude faunistique et taxonomique par la collecte de nombreux échantillons ; 2) les approches méthodologiques, de savoir combien de pièges sont nécessaire pour inventorier un site, de tester la complémentarité entre piège dans le contexte méditerranéen insulaire.

En prime, lors de l’installation, nous avons pu observer et récollecter une espèce « mythique » de la faune des Coléoptères de Corse : l’Anthribide de Corse, Sphinctotropis corsica (T.A. Marshall, 1902), genre et espèce endémique de Corse dont seules trois localités étaient connues !

Accouplement de l’Anthribide de Corse, in situ, sur tronc d’aulne au sol  © MNHN - J. Touroult Accouplement de l’Anthribide de Corse, in situ, sur tronc d’aulne au sol © MNHN - J. Touroult

Encore un grand merci aux éco-gardes et à Jean-Paul Rocca Serra pour l’aide apportée !

Panneau posé sur le sentier expliquant les opérations en cours  © MNHN - J. Touroult Panneau posé sur le sentier expliquant les opérations en cours © MNHN - J. Touroult

Julien Touroult.